La course à pied Les blogs courseapied.net : Delphine

Le blog de Delphine

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-03-30 14:26:44 : Y croire, tout simplement y croire.

Un marathon,
On y pense
Un jour….

Y croire, tout simplement y croire.

Et un jour,
Pour telle ou telle raison
Amour, amitié, défit
Ou déraison
On se lance…

On se lance
Pour un objectif
Le finir ? Faire un temps ?
Peu importe
L’envie l’emporte.

L’entraînement commence
Par tous temps
Entraînement des jambes
Entraînement de la tête
Tout le temps.

On peste quand
Le chrono ne suit pas.
On peste quand
Ça ne va pas

Parfois la blessure arrive
On est alors tiraillé :
Lever le pied ?
Continuer ? Abandonner ?

Quiconque a préparé un marathon
A connu cette envie d’abandon.
Mais pour la majorité
Il suffira simplement de lever le pied

Y croire, tout simplement y croire.

Les réactions

Par thyo, le 2007-03-30 14:31:33
âme poétesse en ce jour de pluie !
Y croire...
En tout cas, Ypukesaafaire !

Par laurent, le 2007-03-30 14:33:00
tu as raison delphine
il faut y croire à quoi je ne sais exactement pas mais il faut toujours y croire!!!

Par Emma Peel, le 2007-03-30 14:39:18
Moi j'y crois très FORT pour vous tous. Delphine, Brinouille, Toto, Martine et tout le reste du trombinoscope : j'ai HATE d'être au 15 Avril pour vous encourager et voir vos visages s'illuminer à l'arrivée..

Delphine, tu seras un peu loin mais je penserai bien à toi !

Par La Pépite, le 2007-03-30 14:39:30
On est sur la même longueur d'ondes Delphine!
Les doutes, on en a tous parce qu'on se lance des p'tits ou gros défis,et puis ça permet d'être vigilant, de ne pas croire que tout est acquis, mais au fond de soi, quand on a décidé de se lancer sur le marathon, c'est bien qu'on a cru en soi,en sa capacité d'aller au bout de cette aventure, pour le plaisir... et/ou pour un objectif ..... mais avant tout parce qu'on y croit. Et y'a pas meilleur "juge" que soi-même pour croire en sa volonté ,en ses capacités à mener de front cette belle épreuve, source de tellement d'enseignements.
Alors oui, moi aussi j'y crois !

Par totø, le 2007-03-30 14:56:31
idem pour moi j'y crois, mais la vie joue parfois des tours!! ca c'est mon eternel côté pessimiste!!!!

J'y crois encore bien sur!!!

totø

Par Mika B, le 2007-03-30 14:58:41
La foi de Delph. Moi j'y crois.....
et son marathon, là bas sur le pays plat.ce plat sera certes pas un déssert! 42 bornes entre ciel bas,canaux et écluses.
Mais quand la fin sera et que tulipes on vous offrira.
L'air dégagé, comme ces stars usées
Vous serez comblées et vanées.
Et de vous, nous serons Fiers. Mika

Par Serge92, le 2007-03-30 15:17:15
Le doute fait partie de la préparation mais il ne doit pas prendre le dessus il permet simplement de faire un retour sur ces heures passées à avaler des kilos jusqu'à presque saturation car il ne faut pas passer de l'autre côté, le fait d'avoir un coach ou une personne référente permet de lever ces interrogations et de rebondir sur la confiance du travail effectué et de fixer l'objectif en toute quiétude mais avec ce petit quelque chose au creux de l'estomac qui vous quitera les premiers hectomètres effectués!
rien que du plus normal, Delphine gros biz et bonne et belle sortie dimanche!

Par roman1982, le 2007-03-30 15:44:06
Il faut savoir rebondir vers d'autres portes qui s'ouvrent à nous pour ne pas foncer dans un mur qui arrive quand on s'y attend le moins et contre lequel on y peut plus rien .

Nous sommes petits dans ce monde , mais des milliers de choses s'offrent à nous ! Même en CAP !

Inspirez , soufflez ... inspirez, soufflez ... tête en bas , tête à droite , tête en haut , tête à gauche , un pied d'vant l'autre et hop on r'part !!!

allez bonne suite de prépas !

Par mielou, le 2007-03-30 16:19:39
moi je crois...
que tu feras une excellente traileuse

sourire

Par Marlène, le 2007-03-30 16:55:30
Ha, ce doute, je le redoute. Nous sommes tous un peu anxieux face à l'épreuve. Moi j'ai un compte à rebours dans la tête : J-9... mais effectivement, ces challenges, ces défis, on a besoin de se les lancer, mais pour se prouver quoi ? y croire, simplement y croire, oui mais pourquoi ?
Heu, tu vois, ça carbure dur aussi dans ma petite tête de blonde...

Par serge92, le 2007-03-30 17:11:10
@Marlène tant que tu n'as pas d'eau dans la bouche......??????

Par piermer, le 2007-03-30 17:31:20
Delphine .... c'est ben vrai çà !!!
mais si beau que cela soit ... jamais un instant je n'ai pensé à abandonner , uniquement "lever le pied " c'est ben vrai çà
et pour tout dire tu décris parfaitement bien tous nos petits tracas quotidiens de capeurs . dans ton cas , ce n'est pas triste parfois et félicitations pour tes performances .. tu as un sacré potentiel
profites en bien , arrose le tous les matins , chouchoute le et je dirais ne te prend pas trop la tête avec l'arithmétique , car pour le plaisir il faut quand même savoir lever le pied...même quand tout va bien !!.
un trailer qui part "planter les noix" sur 35 bornes dimanche

Par alcoolaa, le 2007-03-30 18:16:26
Éthanol (CH3CH2OH), la substance active des boissons alcoolisée, est presque toujours produit par fermentation alcoolique - la voie métabolique des glucides de certaines espèces de levures en l'absence d'oxygène.

Il avait été avancé que les impuretés de l'alcool (congénères) étaient la cause de la gueule de bois. Toutefois, il est plus probable qu'elle soit causée par l'éthanal, une forme intermédiaire oxydée produite par le foie où l'alcool est catabolisé.

Les boissons alcoolisées avec une concentration supérieure à 40% du volume sont facilement inflammables.

En chimie, le terme alcool désigne l'ensemble des composés organiques dans lesquels un groupe hydroxyl (-OH) est lié à un atome de carbone, qui à son tour est relié à d'autre atomes de carbone ou d'hydrogène. D'autres alcools tel que le propylène glycol et les polyols peuvent être présents de façon courante dans la nourritures et les boissons, mais ça ne fait pas d'eux des produits alcoolisées. Le méthanol (un seul carbone), le propanol (trois carbones), et le butanol (quatre carbones) sont tous des alcools très courant, mais aucun d'eux , de par leur toxicité, ne peuvent être consommé.


Fabrication [modifier]
C'est la fermentation des sucres (glucose et fructose) contenus dans les fruits ou les grains qui produit l'alcool. La boisson ainsi obtenue peut être distillée pour donner une eau-de-vie ou autre spiritueux. La distillation des résidus de pressage donne le marc.

origine Boisson
fermentée macérée distillée
feuille agave pulque téquila, mezcal
feuilles de frêne frênette, (ou cidre de frêne)

anis ouzo, pontarlier, arak, rakis, Sambuca
anis, armoise, verveine,
sauge, romarin, thym pastis
canne à sucre (vesou ou mélasse) rhum, cachaça,
aguardiente, guaro (appellation nicaraguayenne), akpeteshie
betterave vodka
pomme de terre vodka, schnaps
céréale seigle bière de seigle whisky de seigle, vodka
froment bière blanche whisky, aquavit, vodka
orge bière, ale whisky
maïs bière de maïs bourbon - whisky
riz saké, mirin shochu, soju, baijiu
sorgho maotai , dolo
sirop de miel hydromel,
chouchen (appellation bretonne)
vin de palme
akpeteshie
fruit banane bière de banane
cassis crème de cassis
citron Limoncello
figues Boukha
orange triple sec
poire poiré eau-de-vie de poire
pomme cidre, pommeau calvados, lambig
prunes slivovitz, schnaps, Tsuika
raisin vin armagnac, brandy,
cognac, Pineau des Charentes,grappa


Aspects légaux [modifier]
L'alcool est considéré comme un stupéfiant dans certains pays : sa possession, sa consommation ou son trafic peuvent être réglementés ou interdits. Les peines encourues par les contrevenants peuvent inclure la prison ferme, ou, dans certains pays islamiques, le fouet.

Aux États-Unis et en Finlande, la vente d'alcool fut interdite durant la prohibition dans les années 1920.

En France, les descendants des soldats de Napoléon bénéficiaient du Privilège des bouilleurs de cru, leur permettant de produire leur propre alcool. Néanmoins depuis 1959, ce privilège n'est plus transmissible par héritage.

La conduite de véhicules sous l'emprise d'un état alcoolique est une infraction dans de nombreux pays (limite à 0,5 g/l en France et en Suisse notamment).

Le Règlement (CEE) n° 1576/89 du Conseil, du 29 mai 1989, établissant les règles générales relatives à la définition, à la désignation et à la présentation des boissons spiritueuses.

En particulier, il précise les degrés minimum d'alcool pour pouvoir être livrées à la consommation humaine dans la Communauté. Les boissons spiritueuses énumérées ci-après doivent présenter le titre alcoométrique volumique minimal suivant:

60 à 70% voire plus pour certaines vodkas ou autres rhums arrangés
50 à 55 % rhum, vodka, eau-de-vie artisanale (ou non)
40 % whisky/whiskey, pastis
37,5 % rhum, Rum-Verschnitt, eau-de-vie de vin, eau-de-vie de marc de raisin, eau-de-vie de marc de fruit, eau-de-vie de raisin sec, eau-de-vie de fruit, eau-de-vie de cidre ou de poiré, eau-de-vie de gentiane, gin/gin distillé, akvavit/aquavit, vodka, grappa, ouzo, Kornbrand
36 % brandy/Weinbrand
35 % boisson spiritueuse de céréales/eau-de-vie de céréales, anis
32 % Korn
30 % boisson spiritueuse au carvi (sauf akvavit/aquavit)
25 % boisson spiritueuse de fruit
15 % boisson spiritueuse anisée (sauf ouzo, pastis et anis)
En France les bouteilles sont munies d'une capsule congée.


Aspect religieux [modifier]
L'alcool participe à certaines évocations dans les messes catholiques. Le vin symbolise par exemple le sang du Christ dans la communion.

Cependant, certains mouvements chrétiens, comme l'adventisme, considèrent les boissons alcoolisés mauvaises pour le corps. Ils en déconseillent donc la consommation comme celle d'autres narcotiques.

La consommation d'alcool est bannie de l'islam actuellement, bien que de nombreuses populations musulmanes aient et produisent encore de nombreuses boissons alcoolisées.


Alcool et santé [modifier]

Panonceau en néerlandais interdisant l'alcoolLa consommation de boissons alcooliques, tant aiguë que chronique, peut mener à des troubles sévères. Voir alcoolisme, binge drinking.
Un risque spécifique concerne les enfants nés de mères ayant consommé pendant leur grossesse. Voir syndrome d'alcoolisation fœtale
La consommation modérée d'alcool réduit le risque de survenue de maladies cardio-vasculaires ainsi que la mortalité secondaire à ces dernières. Cette diminution du risque a été retrouvée quelque soit le type d'alcool absorbé[1].

Types de boissons alcoolisées [modifier]
Le degré d'alcool dans ces boissons varie selon le type :

Les cidres (de 1% à 7%).
cidre
poiré
Les boissons au houblon (de 4% à 13%).
ale
bière
cervoise
Les vins (de 8% à 20%, en général autour de 12 %) rouges, blancs ou rosés.
alsace
bordeaux
bourgogne
champagne
côtes-du-Rhône
vin de Loire
Menetou Salon
Vignoble du VALAIS (Suisse)
Vignoble VAUDOIS (Suisse)
Les apéritifs (au-delà de 16 % pur).
pastis (dilué dans de l'eau),
anisette
Amers (bitters)
pontarlier
ouzo
saké japonais
Pineau des Charentes
Floc de Gascogne
vins cuits
liqueurs
Les spiritueux de type digestif (environ 40 à 55%) et les liqueurs.
Aquavit
Absinthe
Arak
Armagnac
Bénédictine
Brandy
Calvados
Chartreuse
Cognac
Curaçao
Gin
Grappa
Kirsch
Mei kwei lu chew
Rakı
Rhum
Sambuca
Tequila
Vodka
Whisky (ou whiskey) et ses variantes : Bourbon (USA) et Rye (Canada).
Élixirs à base de plantes (environ 70%).
Élixir végétal (chartreuse forte, 71%)
Autres
Hydromel (à base de miel)
Kir
Ratafia
Zythogale
Koutoukou (alcool de palme d'Afrique de l'ouest)
Akpeteshie (alcool de palme du Ghana)
Il existe aussi les cocktails, qui sont des mélanges de différents alcools et dont la teneur en alcool peut varier selon les taux des différents produits utilisés.


Voir aussi [modifier]
Méfaits de l'alcool

Notes et références [modifier]
↑ (en)Review of moderate alcohol consumption and reduced risk of coronary heart disease: is the effect due to beer, wine, or spirits? , Eric B Rimm, Arthur Klatsky, Diederick Grobbee, Meir J Stampfer, BMJ 1996;312:731-736

Liens externes [modifier]
Consensus Scientifique sur l'Alcool et la Santé un résumé par GreenFacts d'un rapport de l'OMS
Le site internet des Etats généraux de l'alcool, une initiative de santé publique visant à informer et créer un débat sur l'alcool et sa consommation.
Espace d'information sur l'alcool et les spiritueux
Actualité autour des boissons alcoolisées

Références Bibliographiques [modifier]
Marek Chebel Anthologie du vin et de l'ivresse en islam ( Le Seuil, 2004 )
Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur Boisson Alcoolisée.

Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Boisson_alcoolis%C3%A9e »
Catégories : Boisson alcoolisée • Abus d'alcool

AffichagesArticle Discussion Modifier Historique Outils personnelsCréer un compte ou se connecter Navigation
Accueil
Portails thématiques
Index alphabétique
Une page au hasard
Contacter Wikipédia
Contribuer
Aide
Communauté
Modifications récentes
Accueil des nouveaux arrivants
Faire un don
Rechercher
Boîte à outils
Pages liées
Suivi des liens
Importer une image ou un son
Pages spéciales
Version imprimable
Adresse de cette version
Citer cet article
Autres langues
العربية
Català
Česky
Dansk
English
Esperanto
Español
Euskara
فارسی
Suomi
Furlan
עברית
Bahasa Indonesia
Íslenska
Italiano
日本語
ქართული
한국어
Lietuvių
Latviešu
Македонски
Bahasa Melayu
Nederlands
‪Norsk (nynorsk)‬
‪Norsk (bokmål)‬
Polski
Português
Română
Русский
Slovenščina
Svenska
ไทย
Українська
Tiếng Việt
ייִדיש
中文
粵語

Dernière modification de cette page le 21 mars 2007 à 19:59.
Copyright : Tous les textes sont disponibles sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., association de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.
Politique de confidentialité À propos de Wikipédia Avertissements

Par torrente, le 2007-03-30 18:49:02
c'est quoi ce truc?...bref,grande peur car début de malaise mercredi soir:sueur,bouffées de chaleur,cardio qui accélère,paleur,tournis,est ce le résultat de la grosse sénce 5h avant,grande inquiètude,dois je continuer a courir,stopper,ralentir?

Par El prezidente, le 2007-03-30 19:07:15
Un marathon de perdu, dix de retrouvés !

Par Delphine, le 2007-03-30 19:29:44
Eh ben voilà! Ma réputation est faite! QUi a osé saboter mon blog avec de l'alcool, hein???
Je ne bois que de l'eau ferrigineuse entre les repas non mais!!!!

@Thyo, quel que soit le temps (météo ou timing) se lancer sur marathon et dans une prépa marathon c'est déjà beaucoup. Donc bonne fin de prépa à toi.

@Laurent, on dit souvent "ne jamais dire jamais". Pourquoi pas pour le marathon...

@Merci à ma Emma à moi! Non mais oui je suis exclusive

@LaPépite, on s'est comprise 5 sur 5.

@Toto, toujours le soleil derrière les nuages

@Mika qui joue si bien avec les mots. Merci.

@Serge, tu as touché mon point faible du moment: l'estomac...Mais je prends les bises :o)

@Romain, oui nous sommes des "petits" dans ce grand monde.

@Mielou, oui oui on va s'orienter tout doux vers ce chemin...

@Marlène, parce que celui qui vit sans folie, n'est pas si sage qu'il croit :o) Bonne fin de prépa pour gravir les citadelles.

@Piermer, grand merci pour ton message. Evite de casser les noix avant de les planter :o) Bon trail.

@Torrente, tu te sens comment là? Bien? faiblard? Avais tu bien mangé avant ta séance? Reste vigilant mais sans psychoter (euh plus facile à dire qu'à faire)

@El Présidente, alors j'espère que je ferais Rotterdam en bon état sinon je risue de devoir m'en "taper" 20 :o) En tous cas, pour toio, c'est tout ce que je te souhaite: une bonne "réparation" pour vite te retrouver sur des préparations

Par Ku, le 2007-03-30 19:59:27
Je crois, tu crois, nous croyons....,
à ton marathon, tu feras fort, tes foulées alliés à ta volonté t'améneront à bon port...prouve-moi que je n'ai pas tort, je te souhaite le meilleur sort.
Bises

Par delphine, le 2007-03-30 21:19:30
Oh maitre Kuanza a fait très fort dans le réconfort. Je prends et je garde pour renforcer encore le mental. merciiiii

Par torrente, le 2007-03-30 21:37:33
je pète la forme!...enfin je pense,bonne sensation quoi,incompréhensible...

Par brinouille, le 2007-03-31 09:59:05
On y croit on croise les doigt, ça approche : )

Par PARISI, le 2007-03-31 11:13:15
ouiiiiiii Delphine , y croire tout simplement mais attention , y croire vraiment , surtout ne pas faire semblant car si on peut réussir à tromper les autres mais il est impossible de se tromper soi mème .
Le mental représente une énergie inimaginable !!!

Bonne continuation de prépa !!
Tu verras , tu feras une très belle course , j'en suis sur !!!

Par Abdel, le 2007-03-31 13:26:08
ben quoi Rainette?????c'est dur ????c'est le doute???c'est comme tu me l'avais dis à mon premier contact avec cette famille de fous : les CAPeurs!!!
c'est dingue !!!!........mais tellement bon!!!!j'y crois!!!!tu est "LA" Rainette!!!et tu vas jusqu'au bout!!!!
courage Miss Delphine !!!tu peux pas t'imaginer combien de personnes te suivent et t'encourage!!!en fait une vrai "famille"

Par Jafangie, le 2007-03-31 18:05:56
Bises...
Jaf"'

Par gogo02, le 2007-03-31 19:05:00
le moment le plus intense, les derniers 195m, le grand bonheur.
un moment a vivre pour un CAP

Par riri, le 2007-03-31 20:33:04
Delphine

ce que c'est bien écrit et tellement vrai ...

bizzzzzzz

Par Delphine, le 2007-03-31 22:14:26
@torrente, ça va mieux? Plus de tournis bizarres??

Oui brinouille et jusqu'au bout!

Parisi, oui oui c'était surtout pour ceux qui sont un peu dans le rouge..Mais ça peut arriver à n'importe qui à n'importe quel moment, malheureusement.

@Abdel, merciiiiiiiii! Non non pas de doute. c'est vrai que j'ai mis mon temps prévu à la baisse (ou à la hausse suivant comment on se place) pour raison de santé, mais on y croit.

@Jaf, bisesssssssssss
@Gogo, tu m'étonnes, on ne sent plus la douleur quand on en a lors de ces derniers 195m :o)))

@Riri, merciiiiiiii

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)

Les 5 billets précédents

2007-03-26 22:35:00 : La chanson de l'aspirine.... - 7 photos - 23 réactions

J'suis l'poinçonneur d'l'estomac
Le médoc qu'on prend quand le sang coule pas
Y'a pas d'soleil dans l'corps humain
Drôle de chemin
.
.
.
.
.

J'fais des trous, des p'tits trous, encore des p'tits trous....


Me voilà donc lotie d'un estomac un peu saignant suivi d'un intestin un peu fainéant...

Je vais m'arrêter là car peut-être que certains sont à table.
Et de mon côté va falloir que je régule ça au plus vite.

Un peu tracassée par ces soucis, je ferais 2 erreurs la semaine dernière: étirements juste après une séance et blabla avec un monsieur sans faire trop gaffe à ma foulée. Bilan samedi soir: contracture au mollet....

J'essaie quand même de garder le moral en remplaçant ma séance de 2 heures 15 du dimanche par ...2 heures 15 de vélo. Et là je n'ai pas trop calculé mais je me suis régalé, tant au niveau séance elle même qu'au niveau de la photo. J'ai fait ma séance dans la vallée de la Bièvre avec pas mal de montées et descentes assez costauds.
Ca m'a un peu enquiquiné de devoir remplacer une séance CAP par une séance vélo mais on ne va pas tenter le diable à 3 semaines du marathon...j'ai assez à faire avec mon côlon (mes colons je devrais dire même)
Demain par contre, c'est rencart avec quelques autruches chez Suzanne. Et vu qu'il fera beau et chaud (ça sentira peut-être le sable chaud), on fera surement quelques photos...

EN attendant voilà quelques photos d'hier.

2007-03-19 21:34:40 : Danse du vent à Saint Quentin: CR du semi - 4 photos - 49 réactions

AVANT COURSE

Avant course…je devrais même dire quelques jours avant, visite de « routine » chez le médecin du sport qui me fait comprendre que je vais devoir retouner voir mon gastro entérologue au plus vite, de plus il trouve mon taux de ferritine un peu bas…Disons que je suis à la limite inférieur en ferritine et pour quelqu’un qui court c’est très léger:/
Youpi:/ RDV gastro entérologue qui me dit qu’une fibroscopie serait à faire et il me propose une date : le vendredi même…Non ! Là ça n’a pas l’air urgentissime donc je reporte ce superbe examen au 26 mars…Mais malgré tout, le psycho en prend un coup et le fantôme de mon marathon hospitalier se rappelle à mon bon souvenir…

Veille de la course, je fais connaissance avec un forumeur bien sympa : Kuanza. On fera une petite sortie histoire de tester la machine. Ces 45’ de course me referont prendre confiance pour la course du lendemain. Merci Kuanza pour ce petit tour touristique. On est même allé à la plage !!! Photos à l’appui...Un jour je reviendrai pour mieux courir sur les Champs Elysées, visité le musée des papillons et autres galeries de pastelistes (tout retenu tu vois:o)

Objectif pour ce semi : 1h35 à allure totale semi. Cela aurait pu être possible mais voilà…


JOUR DE LA COURSE

Matin de la course comme quasi partout en France : pluie et vent font leur apparition.
Je pars à la caserne des pompiers, départ de la course, sous une petite pluie fine, et j’y arrive…frigorifiée. Le vent est vraiment fort et au dernier moment je décide de faire la première partie en allure marathon et la seconde en allure semi. Cela aurait pu être possible mais voilà….

En attendant le départ de la course, je zieute un peu les autres coureurs et coureuses. Enfin des coureuses il n’y en avait pas beaucoup. Comme souvent je fais mes « pronostics » dans ma tête. Kuanza m’avait parlé du potentiel vainqueur, mais je ne le vois pas. Par contre j’en vois un autre, qui a l’air tranquille mais dans ma tête je me suis dit que lui devait avoir des jambes qui courent vite…Il finira 2ème de la course et on fera le voyage de retour ensemble. Aussi rapide que sympa.
Bravo Marc.

J’ai presque envie d’arrêter mon CR là :o)

CR ma petite course.
C’est pas pour faire durer le plaisir mais juste en aparté : j’ai testé le gatosport de Fenioux (et non Overstim), niveau goût c’est du bonheur…

Donc la course :
Je pars tranquille à allure marathon. Le début du parcours est un aller/retour sur la route juste en face de la caserne des pompiers, puis direction le canal qui mène au village de Lehaucourt.
Je cherche le repère du 1er kilo. De loin je repère un panneau qui aurait pu être un panneau de kilomètre. Je regarde mon chrono et là je me dis que non, ce ne peut pas être le premier kilo, et en effet c’était…un panneau d’arrêt de bus :o) Donc le premier je me le loupe, je ne sais pas si je suis à la bonne allure ou pas. Je vois le 2ème kilo in extremis car sur le canal plusieurs courses doivent être organisées. Du coup il y a plusieurs marquages. Je passe donc ce 2ème kilo au bout de 9’15 de course…Un peu rapide pour une vitesse marathon !!! Enfin pour moi :o) Je décide de ralentir et Eole m’incite de toute façon à ralentir. Ce sera un affrontement permanent. Il était en face et de côté, rarement derrière. Je me rappelle des conseils en pareil circonstances: s’abriter derrière quelqu’un pour couper le vent… Moi je veux bien! Mais quand il venait du canal, hors mis Jésus Christ je ne sais pas qui aurait pu m’abriter !!!! Bref il faut faire avec...le vent! pas JC!!
Les plus de 3 bornes le long du canal me semblent interminables. Je décide de ne pas me préoccuper du chrono et d’y aller aux sensations. Après tout c’est un semi de prépa marathon, donc sensation marathon. Là seule chose que je zieute de temps à autre c’est le cardio à 171 de moyenne. Mais franchement vu les conditions je ne m’en fais pas une formalité.
Petite côte bien casse-pattes pour remonter sur la route puis arrive une nouvelle côte assez pentue sur 200m, vent pleine face !!! Je perds, je pense, quasi 30 secondes sur ce kilomètre. En fait je n’ai pas regardé. Je perds un peu de distance sur le groupe que j’avais accroché sur les bords du canal. Pas grave je les rattraperai plus tard. Un gars d’ailleurs m’incite à les rejoindre mais là encore Prudence veille.
On passe près d’éoliennes qui alors elles, pour le coup, sont contentes qu’il y ait du vent. Dire que le marathon je vais le faire au pays des moulins à vent….

On passe devant le lieu dit Tronquoy, où quelques encouragements sont les bienvenus. C’est un peu avant (ou après je ne sais plus) ce village que je croiserai les premiers de la course. Celui qui était arrivé premier l’an dernier est 3ème et il a l’air bien « cloué » par le vent aussi.

Ce vent qui souffle avec une sacrée force et qui j’espère sera dans la même direction, et donc dans mon dos au retour….

J’approche du milieu de course. Je passe le 12ème kilo en 58’13. J’avoue que sur le coup je ne sais pas si je suis dans mon temps marathon. Ce que je me dis seulement c’est que si maintenant je fais mon allure semi prévue je peux faire dans les 1h40. Les deux kilomètres suivants sont bien faits à 4’30 au kilo et le vent semble être dans le dos !!!! La belle côte du retour pointe son nez. Je sais que je vais perdre du temps mais après chaque côte une descente donc j’espère récupérer le retard. Sauf qu’au milieu de la côte, le revoilà plus fort : satané vent ! Du coup je perds plus d’une minute dans la côte, et même dans la descente le vent me ralentit ! Vers le 15ème kilomètre je sors « l’arme secrète » : le téléphone portable avec la musique à fond. Deux gars me rattrapent et m’emmèneront jusqu’au bout au rythme de Corneille, Peter Gabriel, et JJG. (Linda gros clin d’œil pour toi !)
Le long du canal je n’essaie même pas d’affronter, je subis le vent et reste à allure marathon ! Enfin j’essaie… A un moment, le vent est si fort que je suis déportée par une bourrasque sur le côté…Heureusement c’était du bon côté ! De l’autre je serais tombée dans le canal :o)))

On arrive à Saint Quentin. Petit bémol : la circulation n’est pas arrêtée donc c’est un peu space entre les voitures. Heureusement la route est large.
Comme d’hab à l’arrivée, c’est petit sprint final, mais je ralentis trop tôt. L’arrivée était un peu « cachée ».
Bref on n’est pas à 10 secondes près. Enfin pas à mon niveau…

Temps final : 1h42’51 ‘’. J’améliore mon temps sur semi, mais à allure marathon donc ça me va. Je termine 5èeme féminine et de nouveau 3ème de ma catégorie.

Maintenant la suite de la prépa marathon continue en espérant ne pas être cueillie en plein vol par le corps médical…Si seulement je savais le pourquoi de ma tuile de fin septembre je serais bien plus sereine aujourd’hui...

L'APRES COURSE
10' de décrassage à allure escargot au galop. Puis je mange un morceau et je bois, bois, bois....
Kuanza qui ne pouvait pas se joindre à moi pour cette course (po graveeeeee) me rejoindra après l'arrivée.
On attend la remise des coupes, et ensuite c'est la course folle pour être à l'heure à la gare. Je crois que la descente des marches de la gare avec la valoche, les remonter pour atteindre le quai à contribuer au décrassage aussi.
Merci Kuanza!

Merci aussi à Olivier COCHET organisateur de ce semi. Quelques petits points seraient à modifier mais rien que le fait de faire cette course pour une cause médicale m'a bien plu...

2007-03-14 21:38:31 : Sans sa lumière, ma séance aurait été une "erreur" - 2 photos - 14 réactions

Pressée de courir, je pars alors que le Soleil se fait bien bas sur l'horizon.
Je pars avec ma bouteille de flotte, mes clés, mon portable, ma carte d'identité et...c'est tout. ET pourtant le soleil se faisait bien bas sur l'horizon.

Je me dirige vers les haras de Jardy. je voulais un peu voir où en était la machine mais pas autour d'un stade. Comme la semaine dernière une bonne partie du haras n'est pas éclairée mais ça va car chemins blancs dans la nuit noire c'est visible.
Le contrôle technique passe bien. Le coeur subit une baisse non négligeable au passage d'une dizaine de chevaux. baisse parce que je devais ralentir mais aussi ces petites bestioles ont le don de me calmer....

Après ce calme, somme toute relatif, arrive l'heure du retour. La semaine dernière j'étais passée par la route mais là, non mille fois non pas par la route! Les voitures y sont nombreuses et les trottoirs en travaux n'y sont pas sûrs pour les patounes.
Du coup c'est direction le même chemin que l'aller: la forêt.
Heureusement que j'ai depuis quelques mois un compagnon de "galère" en monsieur Rainetto. Un grand merci à JPII...Oui oui le même JPII qui se met nu comme un ver dans la neige, a aussi un grand coeur (ça vaut mieux vu la chute de températures). Je vous mets une photo (déjà mise je crois) de Monsieur Rainetto (pas de JPII voyons!!): petit porte clé avec une petite grenouille qui a une loupiotte dans la bouche.
Mine de rien, ça m'a évité de passer par la route, de me rétamer en forêt. J'ai délogé quelques chevreuils avec ce petit spot. Impressionnant de voir des yeux rouges vous fixer...

Bref sans sa lumière ma séance aurait été une "erreur" mais grâce à sa lumière ce fut un bonheur.

2007-03-10 14:15:15 : Quand extrapolation rime avec admiration - 0 photo - 18 réactions

Ce matin, sous un beau soleil, séance de 200m m'attend de pieds fermes.
Direction stade de Porchefontaine où deux messieurs d'une soixantaine d'années parlent, je vous le donne en mille, du semi de Paris...De vraies pipelettes.

De mon côté, après un échauffement tranquille, je pars pour faire mes 200m. Je devais en faire 18 en tout (14 en 43" et 4 en 42"). Autant dire que j'ai plutôt compté les allers retours que les 200 en eux même. Déjà ça m'a semblé moins long et surtout, je risquais moins de me planter dans mes comptes.
Cette séance m'a fait prendre conscience de la vitesse de certain(e)s. Alors que pour moi les moments de récup étaient nécessaires, d'autres courent à cette vitesse sur 10 bornes, sur semi et sur marathon!!!
Messieurs, mesdames: Bravo!!!!!

Néanmoins, je dis également bravo à ceux qui font leur 10 bornes, semi ou marathon à "petite" vitesse! Physiologiquement c'est aussi très dur, moralement aussi d'ailleurs...

Demain certain(e)s se lanceront sur un semi, peut-être leur premier. Quel que soit votre niveau, votre chrono, votre course, profitez-en: faites vous plaisir....

Bonne course!

2007-03-08 23:06:55 : Rainette Antique et ses poudres de perlimpinpin - 0 photo - 22 réactions

En parcourant un peu le forum, je vois que la famille "tiendu" s'aggrandit.
J'aurai pu y faire de nouveau partie suite à l'atterrissage d'une petite fille sur mon genou il y a 2 jours. 16kilos c'est à la fois lourd et léger suivant comment on se le prend.
Je n'ai pas cherché à comprendre: cure d'Arnica 9CH 5 comprimés 3 fois par jour + massages avec l'huile d'Arnica chez Weleda + glaçage 2 fois 20' par jour + cataplasme à l'argile verte le soir même.

Pour l'argile verte, je rappelle un ancien blog: http://delphine.courseapied.net/billet.php?idbillet=1330

Ce soir je n'étais pas fière en arrivant sur la piste et la mise en route fut "anxieuse". lA famille "tiendue" je l'aime bien mais pour y être rentrée 5 ans à cause d'une TFL, je veux bien couper le cordon ombilical en temps que "tiendue" réelle.

La séance s'est finalement bien passée.

Est ce mes poudres et pilules de perlimpinpin qui m'ont évité le pire?? Je ne sais pas mais ce dont je suis sûre c'est que dès ce soir je suis paxée jusqu'au marathon avec Argile, Weleda, Arnica et de temps à autre Glaçage. (entrée + plat + fromage + dessert :o)))

C'était juste un petit blog pour dire, à ceux qui ont des soucis musculaires ou tendineux à quelques jours du semi de Paris, de Rambouillet ou autre course, que certains produits qui semblent "ridicules" d'un premier abord peuvent faire de bons effets.
Au pire, ça ne vous fera rien, au mieux, ça vous fera passer un bon semi...

Euh c'est pour les soucis musculaires ou tendineux hein!!! pas pour soigner les rhumes :o)))

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net